Budget 2018 : zoom sur les dépenses de personnel et la MTL

En début de séance, Cyril Subotic a été installé comme nouveau conseiller municipal en remplacement de Laurent Kamiri-Woelffel qui siégeait depuis 2011. Cyril Subotic sera membre des commissions Action éducative et Animation socio-culturelle.

Le conseil municipal a ensuite délibéré sur le compte administratif (bilan budgétaire) 2017, les taux de fiscalité, le budget et les subventions aux associations pour 2018.

Sur le bilan de l’année 2017, la capacité d’autofinancement nette (après remboursement du capital des emprunts) devient négative à – 60 000€, ce qui signifie que tout investissement doit être financé par emprunt, en cédant des actifs (195 000€ en 2017) ou en puisant dans les réserves. Hervé Willer a pointé l’augmentation des dépenses de personnel (62% du total des dépenses de fonctionnement) et demandé un « pilotage politique attentif de ce poste ». (lire l’intervention)

S’agissant du budget 2018, Hervé Willer a d’abord fait remarquer que « l’analyse et le commentaire pourraient être calqués sur ceux du budget 2017, avec des points d’accord et d’autres de désaccord ». Il a ensuite détaillé l’analyse sur deux aspects : les dépenses de personnel et le projet de rénovation de la Maison du Temps Libre (MTL).

Sur l’augmentation des dépenses de personnel inscrites au budget, « il semblerait que l’évolution d’environ + 70 000€ résulte d’une reconduction à l’identique de la structure des dépenses de personnel qui traduirait l’absence de recherche de rationalisation et d’optimisation du fonctionnement des services. …/… Porter en étendard la thématique de la mutualisation des services n’est pas suffisant, et en l’absence de volonté politique, il y a toujours une bonne raison de choisir l’inertie. »

Quant aux investissements, et plus particulièrement le projet de rénovation de la MTL, les élus Heillecourt un avenir partagé ont rappelé le débat d’orientation budgétaire du mois de janvier qui « a fait craindre que les mêmes causes produisent les mêmes effets, à savoir l’absence de méthode, de volonté politique et donc d’action. » Constatant le changement de méthode avec une étude complète du projet avant d’entreprendre des travaux partiels, Hervé Willer a indiqué « soutenir la démarche consistant à engager un budget d’études sérieux qui permettra d’aider à la prise de décision avant de programmer les phases de travaux et les financements nécessaires …/… pour aboutir à un ensemble fonctionnel et moins énergivore ». (lire l’intervention)

En concluant sur « un budget encore soutenable en 2018 mais avec une capacité d’autofinancement nette qui sera négative pour la deuxième année consécutive », les élus Heillecourt un avenir partagé se sont abstenus. Ils ont voté pour les taux de fiscalité, sans changement, et en faveur des subventions aux associations, non sans rappeler l’insuffisance du contenu de la convention conclue avec Loisirs et Rencontres sur les conditions de financement du fonctionnement de la bibliothèque. (lire l’intervention)

Document de présentation du compte administratif 2017 et du budget 2018