Maison du Temps Libre : programme de rénovation minimum

Tribune libre dans Heillecourt notre ville – novembre 2018

« Une Maison du Temps Libre rénovée et ouverte : la MTL deviendra une véritable maison au service des associations et des habitants, plus ouverte et mieux adaptée… ». A travers cet engagement formulé dans notre projet municipal de 2014, la MTL constituait pour nous une priorité dans les investissements à réaliser au cours du mandat 2014-2020.

Depuis 2014, nous n’avons cessé de rappeler, lors des débats budgétaires successifs, l’évidence de travailler sur un projet global de rénovation de la MTL, construite il y a plus de 30 ans. En effet, outre la façade défraîchie, la toiture d’origine est une passoire thermique et a fait l’objet de multiples rustines pour colmater les fuites d’eau. A l’intérieur, le système de chauffage est obsolète, des mises aux normes (sécurité incendie, accessibilité) sont nécessaires, les sols et murs des différentes salles (y compris la bibliothèque) méritent un bon rafraîchissement. Par ailleurs, l’utilisation et les fonctionnalités de cet espace de loisirs et de convivialité devraient être reconsidérées afin de répondre aux besoins de la commune et aux attentes des associations. Nous avons alors proposé la mise à l’étude d’un projet intégrant les travaux indispensables de toiture et de façade mais aussi des options de réaménagement intérieur afin d’évaluer le coût total d’une telle opération et de la réaliser par tranches annuelles.

Après plus de 2 ans de tergiversations, un « projet » limité aux travaux de toiture, façade et menuiseries extérieures a été directement soumis au vote du conseil municipal, sans associer aucune commission municipale. Aucune réflexion sur les fonctionnalités de la MTL n’a été conduite. Ces travaux, évalués à 550 000€, seront réalisés surtout en 2019 et financés essentiellement par un emprunt sur 15 ans. Il s’agit donc d’une rénovation partielle et superficielle, engagée sans se préoccuper d’un projet global pour la MTL et du coût de travaux intérieurs qui seront indispensables prochainement.

Le dossier de la MTL est emblématique d’une gestion de fin de mandat, avec des décisions prises en catimini et des choix sans vision à long terme. Plus généralement, force est de constater que la réhabilitation des bâtiments communaux ne fait pas l’objet d’une programmation pluriannuelle. Certains bâtiments restent pendant des années sans travaux d’entretien courant et les décisions sont prises au coup par coup, sans ordre de priorité et souvent dans l’urgence. A cet égard, nous alertons depuis plusieurs mois sur l’état et l’évolution inquiétante (affaissement, fissures) du bâtiment de l’école de musique, rue Gustave Lemaire.

Comme lors de sa construction, la rénovation de la MTL devrait être un projet fédérateur associant les Heillecourtois à la réflexion. Une fois de plus, la méthode sans concertation et les choix sans ambition de la majorité municipale sont regrettables.