Un budget 2019 électoraliste avec une dose d’irréalisme

Comme chaque mois de mars, le conseil municipal a délibéré sur le compte administratif (bilan budgétaire) 2018, les taux de fiscalité, le budget et les subventions aux associations pour 2019.

Sur le bilan de l’année 2018, le résultat de fonctionnement, excédentaire de 236 000€ (déficit de 46 000€ en 2017), est obtenu avec un écart de 200 000€ entre prévision et exécution sur les dépenses de personnel et avec 55 000€ de « bonus » sur les impôts et taxes, et plus précisément les droits de mutation immobilière. S’agissant des investissements, Hervé Willer a notamment déploré la méthode employée pour la rénovation partielle de la MTL (500 000€) et le retard accumulé dans la mise en oeuvre du plan accessibilité (600 000€). (lire l’intervention)

Sur le budget 2019, Hervé Willer a dénoncé la politique de gestion des ressources humaines qui aboutit, depuis plusieurs années, à des départs répétés de cadres et agents, « un véritable gâchis humain qu’aucune entreprise ne pourrait se permettre ». « Ce volet dépenses de personnel et gestion des ressources humaines qui pèse plus de 2 millions € dans notre commune, soit 60% du budget de fonctionnement, conditionne le bon fonctionnement des services rendus à la population.«  En matière d’investissement, les élus Heillecourt un avenir partagé ont pointé « qu’un seul chiffre suffit à montrer que le budget est soit irréaliste soit électoraliste, voire les deux. Alors que les réalisations se sont élevées à 430 000€ en moyenne ces trois dernières années, les crédits ouverts pour 2019 s’élèvent à 1,3 million €. » Hervé Willer a conclu son intervention avec « pour 2019, vous essayez de faire encore illusion vis à vis des Heillecourtois avec des effets d’annonce et un budget qui correspond en investissement à 3 fois ce qui a été réalisé au total ces trois dernières années. On annonce des élections municipales en 2020, vous êtes dans le tempo, cela a la forme, la couleur et la saveur d’un budget électoraliste avec une bonne dose d’irréalisme. » (lire l’intervention)

Au moment de l’examen des subventions 2019 aux associations, Hervé Willer a soulevé le problème de la gestion des Foulées de l’Embanie. S’interrogeant sur les conséquences financières de l’annulation de la manifestation le 23 septembre 2018 suite à une alerte tempête, il a informé le conseil municipal du fait que « les éléments financiers présentés au fil des dossiers de demande de subvention, notamment ceux de 2018, font apparaître certaines incohérences. Alors qu’on pourrait logiquement s’attendre à des difficultés de trésorerie en 2018, compte tenu du déficit annoncé de plus de 10 000€, l’association affiche une trésorerie positive de 3 000€ – supérieure à celle de fin 2016. Pour arriver à ce résultat – avec un brouillard épais sur les comptes 2017 – l’association aurait dû réaliser autour de 10 000€ de bénéfice en 2017. » Il a précisé « qu’en reprenant le dossier de demande de subvention 2018, on s’aperçoit que les chiffres du compte d’exploitation 2017 sont identiques à celui de 2016. Les comptes 2017 avec le résultat de l’exercice, la situation de trésorerie et le relevé de compte en fin d’exercice n’ont visiblement pas été présentés. » A défaut d’explications sérieuses apportées sur toutes ces zones d’ombre, Hervé Willer a précisé qu’il conviendrait d’en informer la Chambre régionale des comptes. Les élus Heillecourt un avenir partagé ont voté pour toutes les subventions aux associations, à l’exception de celle de 10 500€ octroyée aux Foulées de l’Embanie. (lire l’intervention)

Documents de présentation du compte administratif 2018 et du budget 2019