« Déménagement » de l’antenne-relais de la rue Léon Songeur ?

Après son annonce faite aux riverains aujourd’hui, nous accueillons avec une certaine satisfaction le changement de localisation d’une antenne-relais de téléphonie mobile SFR de 42 mètres de haut. Le permis de construire initial signé par le Maire prévoyait en effet son implantation rue Léon Songeur, à 50 mètres des premières habitations. Les riverains qui avaient déposé un recours gracieux contre ce permis viennent d’être informés d’une solution alternative trouvée dans la zone d’activités située le long de la route de Fléville.

La réaction et la mobilisation des riverains, placés devant le fait accompli d’une telle installation, sans concertation, a produit ses effets bénéfiques. La solution trouvée répond en partie à leur demande et à notre interpellation en conseil municipal du 25 juin, de rechercher un autre emplacement plus éloigné des habitations. Toutefois, ce “déplacement” ne répond pas à toutes les inquiétudes et réserves sur les risques particuliers d’exposition aux ondes électromagnétiques.

Les rebondissements de ce dossier mettent aussi en évidence que la population doit être mieux associée sur de tels projets, au milieu d’un rapport de force déséquilibré entre les opérateurs de téléphonie mobile et les maires. Devant la contestation et la perspective d’un recours au tribunal administratif, le maire d’Heillecourt, imprudent dans la délivrance du permis initial et qui se disait “juridiquement démuni”, semble en définitive avoir pu “renégocier” l’implantation de cette antenne avec l’opérateur.

Affaire à suivre…