Echos de campagne # 1

Echos de campagne # 1

Après une candidature longtemps cachée et « sortie du bois » il y a 8 jours, avec une devise galvaudée « action et vérité », voici venue la phase d’autosatisfaction sur le bilan d’un mandat surtout marqué par l’immobilisme et l’opacité.

D’abord, le maire sortant se prévaut d’une « maîtrise budgétaire » alors qu’il a fallu voter, au conseil municipal du 17 décembre, une rallonge de 150 000€ au budget, pour terminer l’année 2019 (notre compte-rendu). En 2017, le même type de rallonge s’était élevée à 100 000€ pour des dépenses de personnel.

On peut aussi rappeler les erreurs de gestion, payées cash pendant 6 ans par les contribuables heillecourtois (400 000 € de rémunération de l’ancien directeur des services limogé en 2014), et des dépenses contestables répondant parfois plus à des intérêts particuliers qu’à l’intérêt général (notre publication bilan du 10 janvier).

Ensuite, il affiche des taux d’imposition présentés avantageusement par rapport à des moyennes pas toujours comparables ; or, le taux de la taxe foncière à Heillecourt (7,79%) est supérieur à celui de nos voisins d’Houdemont (7,72%), Laneuveville (6,84%) et Ludres (6,21%).

Enfin, sur un graphique voulant démontrer une dette décroissante jusqu’en 2020, l’endettement est d’autant plus « réduit » qu’il oublie d’intégrer un nouvel emprunt de 400 000€ souscrit en 2019 pour payer les travaux en cours de la MTL.

Et à propos, les comptes de l’exercice 2019 seraient-ils si peu présentables qu’ils ne seront pas soumis au conseil municipal avant les élections ? Le maire-candidat préfère ainsi présenter un bilan incomplet et trompeur, sans la vérité des chiffres qui, pourtant selon lui, « parlent d’eux-mêmes ».

Après l’immobilisme et l’opacité du mandat finissant, arrive le temps de l’imposture du maire-candidat affirmant vouloir « poursuivre » on ne sait quoi, mais avec l’intention, en cas de réélection, d’abandonner rapidement la fonction de maire et de conserver « sa place » à la Métropole.

Pour lui permettre de répondre à toutes ces questions avant que les électeurs fassent le choix, dans la transparence des engagements et des projets pour Heillecourt, de leur futur maire et de l’équipe municipale, nous allons proposer à M. Sartelet un débat public.

Les commentaires sont clos.